Les créations > Evila

Evila

Conception et chorégraphie : Joséphine Tilloy

Collaboration et interprétation : Camille Da Silva, Léa Mécili, Ghislaine Louveau

Costumes : Cécile Box et Irène Rebeté

Musique originale : Hugues Laniesse

Scénographie et assistante  à la dramaturgie : Rim Cividino

Création lumière : Félix Bataillou

EVILA.jpg

« Un rythme en trois temps donnant naissance à trois corps évoluant dans un même univers corail tournoyant.»

Fr/

Evila est une fiction chorégraphique, une seconde pièce, le deuxième volet de Rosalie. Evila est construite comme une histoire, une histoire mettant en scène un imaginaire collectif autour de la sexualisation des corps féminins, hier et aujourd’hui. La pièce expose des stéréotypes qui ont marqué la chorégraphe et les trois interprètes lorsqu’elles étaient adolescentes dans les années 90, 2000, voire 2010. Sur scène, (comédienne, danseuses, performeuses), habitées par un rythme en trois temps donnant naissance à trois corps évoluant dans un même univers corail tournoyant. Dans une partition écrite, différentes formes de féminismes coexistent. La sensation de ce rythme ternaire - par opposition au binaire - vient faire jaillir ces stéréotypes sexués, érigés en mythes. Puis peu à peu, le trois temps vient briser ces clichés, complexifiant ces images et ainsi décaler l’imaginaire. Evila expose les clichés, les superpose progressivement jusqu’à saturation. Les corps devenus hybrides appellent à sortir des stéréotypes, et invitent les spectateurs à trouver sa propre façon de s’approprier et de déconstruire les représentations qu’iel connaît.

En/

Evila is a choreographic fiction, a second piece, the second part of Rosalie.

Evila is constructed as a story, a story that stages a collective imaginary around the sexualization of female bodies, past and present. The piece exposes stereotypes that marked the choreographer and the performers when they were teenagers in the 90s, 2000s, and even 2010. On stage, a performer, an actress and a dancer are all inhabited by a rhythm in three beats giving birth to three bodies evolving in the same swirling coral universe. In a written score, different forms of feminism coexist. The sensation of this ternary rhythm - as opposed to the binary one - brings out these gendered stereotypes, erected as myths. Then, little by little, the three time rhythm breaks these clichés, complexifying these images and thus shifting the imaginary. Evila exposes the clichés, gradually superimposing them until saturation. The bodies become hybrids and call to leave the stereotypes, and invite the spectator to find his own way of appropriating and deconstructing the representations he knows.

1/4

Diffusion

Festival ZOA, Théâtre de l'Etoile du Nord à Paris

Les rendez-vous du parc, Val de Marne - Forme extérieure 

Co-production

Charleroi danse - Bruxelles,
Le Silo de Méreville - Essonne

Les rendez-vous du parc, Val de Marne

Garage 29, Bruxelles

Subvention

Le département de Seine-et-Marne

Résidence - prêt de studio

La Fabrique de la Danse - Paris, Point Éphémère - Paris, CDCN La Briqueterie - Vitry-sur-Seine, Réservoir Danse - Rennes, La Générale Nord-Est - Paris, SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS - Nantes, Points Communs Nouvelle scène nationale - Cergy-Pontoise, Ballet du Nord CCN de Roubaix